Accueil » Recrutement » Bola Tinubu remporte la présidentielle au Nigeria

Bola Tinubu remporte la présidentielle au Nigeria

by Theophile
Bola Tinubu

Après une compétition acharnée entre trois favoris, cet ancien gouverneur de l’Etat de Lagos a remporté le scrutin avec 36,61% de voix

Après 4 jours de décompte, il a été déclaré président ce 1er mars 2023 par la commission électorale du pays le plus peuplé d’Afrique (plus de 221 millions d’habitants). A 70 ans, Bola devient le 5ème président de la ‘’4ème république’’. Il succède à Muhammadu Buhari, le président sortant qui s’est retiré de la chasse au pouvoir (à 80 ans d’âge).

Après 8 années à la tête du Nigéria, le bilan de ce dernier jugé « catastrophique » a été marqué par une explosion de l’insécurité et de la pauvreté dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest. Tinubu remporte le scrutin avec la majorité des voix (36,61% soit 8,7 millions de votes), apprend-on de BBC. Il devance ses principaux concurrents Atiku Abubakar du PDP (29,07% soit 6,9 millions de voix) et Peter Obi du parti travailliste (25,4% soit 6,1 millions de voix). Il a obtenu 25% des voix dans au moins 2/3 des 36 Etats de la fédération ainsi qu’à Abuja, la capitale fédérale du Nigeria.

En lice pour le compte du parti au pouvoir, le Congrès des progressistes (APC), cet ancien gouverneur de l’Etat de Lagos (1999-2007) lors de sa campagne, n’a cessé de répéter qu’il est le seul à même de pouvoir redresser le Nigeria, vantant ainsi son bilan à Lagos. Pendant ses mandats de gouverneur, ce yoruba (ethnie majoritaire dans le Sud-Ouest) de confession musulmane est crédité pour sa lutte contre les embouteillages routiers auxquels sont confrontés quotidiennement les navetteurs, son amélioration de la collecte des ordures et sa lutte contre le crime organisé.

LIRE  Présidentielle au Gabon : la campagne électorale est lancée

Pour le poste de vice-président, Bola a choisi l’ancien gouverneur de l’Etat de Borno, Kashin Shettima, âgé de 55 ans. Au cours de ce quinquennat, il devra s’attaquer à de nombreux problèmes laissés par Muhammadu Buhari notamment l’insécurité généralisée, le chômage élevé, l’inflation croissante et le pays divisé selon des critères ethniques. Un travail pas impossible, mais la tâche s’annonce ardue.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment