Accueil » Beaucoup de soignants dans la Région de l’Ouest, refusent de se faire vacciner avec le Vaccin anti-Covid 19

Beaucoup de soignants dans la Région de l’Ouest, refusent de se faire vacciner avec le Vaccin anti-Covid 19

by Theophile
Hotel de ville Bafoussam

Sur les 200 000 doses de vaccin de la firme chinoise Sinopharm, envoyées au Cameroun par la République populaire de Chine pour l’opération de vaccination des populations camerounaises contre la pandémie du coronavirus, le ministère de la Santé publique a envoyé à son tour 14 710 doses de la première acquisition, à la vingtaine de formations hospitalières que compte la région de l’Ouest.

La campagne de vaccination y a été lancée le mardi 13 avril 2021 au cours d’une cérémonie organisée dans l’enceinte de l’hôpital régional de Bafoussam. Plusieurs autorités, avec à leur tête le gouverneur Awa Fonka, se sont fait administrer de manière volontaire le vaccin.

La peur du vaccin est venue là où on l’attendait le moins, à savoir du côté des personnels de santé, premières cibles dans la stratégie gouvernementale de riposte contre le coronavirus.

Pendant le lancement de la campagne régionale, beaucoup de soignants ont refusé de se faire vacciner. Sur la centaine que compte l’hôpital régional de Bafoussam, moins d’une dizaine se sont présentés pour se faire vacciner.

«Je ne suis pas un cobaye. Pour le moment, mon corps n’en a pas besoin, quand le vaccin sera nécessaire pour moi, je vais le prendre», a répliqué un infirmier, interrogé sur les raisons de son refus de se faire inoculer la premier dose du vaccin Sinopharm.

Ce refus de certains personnels de santé renforce la méfiance déjà tangible au sein de la population. Le cas le plus surprenant, est celui du Docteur Jules Hilaire Focka Focka, médecin de formation. Présent à la loge des officiels à l’hôpital régional de Bafoussam, il a refusé de se faire vacciner. Le tout premier Président du Conseil régional de l’Ouest, rescapé du Covid-19 après avoir été testé positif il y a deux mois, estime, en sa qualité d’ancien malade, qu’il lui faudra attendre environ six mois avant de se faire vacciner.

LIRE  Geremi Njitap réélu à la Fifpro

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment