Accueil » Au Bénin, le parlement vote la légalisation de l’avortement

Au Bénin, le parlement vote la légalisation de l’avortement

by Theophile
Assemblée Nationale du Bénin

Le parlement béninois a voté jeudi la légalisation de l’avortement. À ce jour, cette pratique est interdite sauf circonstances exceptionnelles, avec près de 200 femmes mourant chaque année des complications d’un avortement en situation dangereuse.

Selon la loi dont la modification a été adoptée dans la nuit du mercredi à jeudi, l’interruption volontaire de grossesse (IVg) « peut être autorisée » au Bénin et ceci jusqu’à douze semaines « lorsque la grossesse est susceptible d’aggraver ou d’occasionner une situation de détresse matérielle, éducationnelle, professionnelle ou morale ».

L’IVG était auparavant interdite au Bénin sauf circonstances exceptionnelles, comme lorsque la grossesse était la conséquence d’un viol ou d’une relation incestueuse ou en cas de risque pour la vie de la femme. A Cotonou, le débat anime les esprits. 

Pour le ministre de la santé, cette « mesure vient soulager les peines de nombreuses femmes qui, face à la détresse d’une grossesse non désirée, se trouvent obligées de mettre leur vie en jeu par des pratiques d’interruption de grossesse dans des conditions non sécurisées ». Près de 200 femmes meurent chaque année au Bénin des suites de complications d’un avortement, selon les chiffres du gouvernement.

Dans un communiqué, la Conférence épiscopale du Bénin avait mis en garde contre la légalisation de l’avortement qui serait « la culture de la mort ».

LIRE  Le Mali accuse la France d’entraîner des terroristes sur son sol

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment