Accueil » Algérie – Cameroun: Samuel Eto’o réagit aux propos de Djamel Belmadi

Algérie – Cameroun: Samuel Eto’o réagit aux propos de Djamel Belmadi

by Theophile
Djamel Belmadi et Samuel Eto’o

La Fédération camerounaise de football a réagi pour la première fois, suite aux accusations répétées de Djamel Belmadi après la défaite de l’Algérie face au Cameroun, en marge du barrage pour la Coupe du monde 2022.

Au lendemain de la sortie à polémique de Djamel Belmadi sur l’arbitrage du match retour des barrages du mondial Qatar 2022 entre l’Algérie et le Cameroun, la Fecafoot s’est sortie de son silence et se réserve pour condamner fermement les propos diffamatoires des dirigeants algériens.

La Fédération camerounaise de football fait part de sa vive préoccupation à la suite des propos tenus le 24 avril 2022 par Djamel Belmadi, l’entraîneur-sélectionneur des Fennecs d’Algérie, comme suite au match comptant pour les barrages Zone Afrique de la Coupe du monde Qatar 2022, a réagi l’instance suprême du football camerounais via un communiqué signé du président Samuel Eto’o. «Le Cameroun se réserve le droit de porter l’affaire dans les prochains jours devant la Commission d’éthique de la FIFA», a écrit Samuel Eto’o dans un communiqué publié ce lundi.

Samuel Eto’o invite la FAF à user des voies légales pour exercer leur droit de recours. Une sortie qui intervient alors que la décision de la FIFA sur le recours de la FAF est toujours attendue. Il regrette que la persistance de cette polémique au long cours soit de nature à provoquer des incidents similaires à l’agression verbale subie par des responsables camerounais le 1er avril dernier à Doha en marge du tirage au sort de la Coupe du monde Qatar 2022 », a ajouté Samuel Eto’o dans son communiqué.

LIRE  Cameroun-Fécafoot : Samuel Eto’o élu Délégué dans la Sanaga Maritime dans la Région du Littoral

Rappelons que dans une interview le week-end passé sur FAF Tv, le sélectionneur des Fennecs a lâché une bombe : « On ne laissera plus jamais deux, trois personnes conspirer contre nous. Aucun arbitre ne viendra mettre à mal tout un pays. Quand j’ai vu cet arbitre assis au salon de l’aéroport le lendemain prendre un café comme si de rien n’était. J’ai pris l’avion, je l’ai vu en Turquie pour lui dire ce que je pensais ».

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment