Accueil » Affaire Calixthe Beyala-Paul Chouta: Reporter Sans Frontières dénonce le harcèlement judiciaire contre Paul Chouta

Affaire Calixthe Beyala-Paul Chouta: Reporter Sans Frontières dénonce le harcèlement judiciaire contre Paul Chouta

by Theophile
Paul Chouta

A travers une publication sur son compte twitter officiel le 06 mai 2021, Reporter Sans Frontières se prononce sur la situation du journaliste Paul Chouta incarcéré depuis plusieurs mois en prison.

Le procès du blogueur Paul Chouta devait connaitre son épilogue hier jeudi devant le Tribunal de Première Instance de Yaoundé centre-administratif. Mais le juge en charge de l’affaire a reporté le délibéré au 18 mai 2021. La raison: il n’avait pas encore fini la rédaction de la sentence.

Ce renvoi n’a pas été bien accueilli par l’organisation des défenses des journalistes au monde qui voit en ça un harcèlement judiciaire et demande qu’il soit libéré. « Détenu depuis 2 ans sans jugement, le journaliste Paul Chouta reste en prison. Le juge qui devait rendre son verdict ce jeudi a ajourné l’audience au 18 mai “le temps de rédiger sa décision”. RSF dénonce ce harcèlement judiciaire et demande la libération du reporter », peut-on lire sur twitter.

Paul Chouta est en prison depuis deux ans. Il avait été arrêté le 28 mai 2019 et écroué à la prison centrale de Yaoundé-Kondengui quelques jours plus tard, suite à une plainte de la romancière Calixthe Beyala, pour diffamation et diffusion de fausses nouvelles. Elle l’accuse notamment d’avoir publié, sans son autorisation, une vidéo sur Internet où elle prend part à une altercation avec un homme.

Avant son incarcération, le journaliste était déjà régulièrement la cible de menaces pour ses reportages critiques du pouvoir, précise Emmanuel Vitus, le directeur de publication de Cameroun Web joint par RSF. En janvier 2019, quelques mois avant son arrestation, il avait même été agressé au couteau par trois individus qui demeurent non identifiés par les autorités à ce jour. Des membres de son entourage proche ont, à la suite de son arrestation, également subi des tentatives d’intimidation répétées de la part de la police.

LIRE  Cameroun-Renouvellement des bureaux des organes de base du RDPC : La Commission Centrale de Supervision prend acte des résultats

Le journaliste est actuellement incarcéré à la prison centrale de Kondengui de Yaoundé. Il a pour voisins de cellule des personnes accusées de terrorisme, de liens avec Boko Haram ou avec le mouvement séparatiste des régions anglophones du Cameroun. En mai 2020, il avait reçu un traitement contre la Covid-19 après avoir présenté des symptômes du virus qui circule activement dans les prisons camerounaises.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment