Accueil » Abdoulaye Ado : « Eto’o et Song ont fait quatre coupes du Monde sans traverser le premier tour »

Abdoulaye Ado : « Eto’o et Song ont fait quatre coupes du Monde sans traverser le premier tour »

by Theophile
Abdoulaye Ado

L’ancien consultant de la Fécafoot sous l’ère Seidou Mbombo Njoya, ne croit pas à un miracle du tandem Eto’o-Song en Coupe du Monde en novembre prochain.

Sur Vision 4, le lundi 04 avril 2022, Abdoulaye Ado,  ancien membre de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) et soutien de Seidou Mbombo Njoya lors de la dernière élection à la Fecafoot pense que Samuel Eto’o et Rigobert Song sont très mal placés pour demander aux Lions Indomptables de passer le premier tour à Coupe du Monde.

«Vous avez fait le job, mais moi je suis un très grand rêveur, je ne vais pas au Qatar pour sortir au premier tour. On ira au Qatar avec une autre mentalité si les autres peuvent gagner, pourquoi pas nous. On n’ira pas au Qatar en balade…», avait déclaré Samuel Eto’o aux vestiaires après le match retour Algérie vs Cameroun qui s’est déroulé le mardi 29 mars 2022 au stade Chahid Mustapha-Tchaker de Blida dans le cadre des barrages de la Coupe du monde 2022

Alors que le président de la Fécafoot a promis que la sélection nationale va réaliser un parcours honorable au Qatar, le juriste et analyste de sport n’y croit guère. « Eto’o et Song ont fait quatre coupes du Monde sans traverser le premier tour. Comment ils peuvent demander aux autres de faire ce qu’ils n’ont pas pu faire ? », s’interroge Abdoulaye Ado.

Un point de vue critiqué par plusieurs camerounais. « C’est justement pour ça qu’ils sont bien placés pour adresser une telle demande aux lions du Cameroun aujourd’hui ! », commente Daniel Bassole.

LIRE  Algérie – Cameroun: Samuel Eto’o réagit aux propos de Djamel Belmadi

Pour d’autres camerounais, à l’instar de Felix Tanne, Abdoulaye Ado parle de ce qu’il ne maitrise pas. « Que sait-il de la pratique du foot ? Cette bande a pris le foot Camerounais en otage pendant des décennies », clame-t-il. « Tout-petit exemple : Aliou Cisse a demandé à ses joueurs de gagner la CAN que lui n’avait pas pu gagner… ils l’ont fait », ajoute Jean-Louis Belias.

« Il croyait que la Fecafoot était leur maison, quelle honte. Si mes souvenirs sont exacts, le président et le coach forment l’une des rares paires à gérer notre football en matière d’âge. Par le passé, on avait toujours eu des gens qui étaient là pour remplir leurs poches et non de servir notre pays. Les autres pays ne sont pas au-dessus du Cameroun, par conséquent, nos joueurs vont mouiller les maillots pour nous faire plaisir. Nous sommes contents de ce duo, celui qui n’est pas content, peut sotter et caler en l’air », note Jean Francois Pimbock.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment