Accueil » Sécurité » À Madagascar, certaines prisons sont surpeuplées à 1.000% de leur capacité, alerte l’ONU

À Madagascar, certaines prisons sont surpeuplées à 1.000% de leur capacité, alerte l’ONU

by Theophile
Surpopulation carcérale alarmante à Madagascar

« La moitié de la population carcérale à Madagascar est en détention préventive », selon Juan Pablo Vegas, chef de la délégation du sous-comité des Nations Unies pour la prévention de la torture qui s’est rendue sur l’île du 16 au 27 avril.

Selon la délégation de l’ONU en visite sur la Grande Île africaine, la surpopulation des prisons de Madagascar est « extrême » et dépasse près de 1.000% dans certaines d’entre elles. Elle estime que les conditions de détentions des prisonniers sont « contraire aux normes du droit international » et ont appelé le gouvernement à agir le plus vite possible pour y remédier.

Juan Pablo Vegas, qui dirigeait la délégation, a fait ressortir la nécessité d’ »une action immédiate de la part des autorités malgaches ». Les émissaires onusiens ont fait part de leur inquiétude face à la surpopulation dans les prisons.

« Avec la moitié de sa population carcérale en détention préventive, Madagascar devrait reconsidérer ses politiques pénales et adopter des mesures urgentes, y compris des alternatives à l’emprisonnement », a suggéré Juan Pablo Vegas, cité dans un communiqué du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme (OHCHR).

Il a condamné « des conditions de détention cruelles, inhumaines et dégradantes, contraires aux normes du droit international ».

LIRE  Génocide au Rwanda : Fulgence Kayishema, un des derniers fugitifs recherchés, arrêté en Afrique du Sud

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment